La loi anglaise et le naturisme

Ci-joint

https://images-des-alpes.fr/Documents/College-of-Policing-statement-on-nudity.pdf

Un document remis aux policiers anglais lors de leurs formation et leurs stages de recyclage sur la façon de considérer la nudité en public.

Pas besoin de changer la loi française, juste obtenir une directive comme celle-ci.

Départ en randonnée d’un groupe de naturistes

Ma traduction pour ceux que l’anglais rebute.

Le naturisme est définit par « British Naturism“ comme une philosophie dont la nudité naturelle fait partie. Alors que beaucoup limitent leur nudité à leur domicile ou dans des clubs, sur des plages connues comme naturistes, d’autres pratiquent la randonnée dans la nature ou dans des parcs nationaux, espaces de loisir et espaces publics. Il n’y a pas de règle légale désignant des espaces spécifiques ou non.

Les naturistes ont droit à la liberté d’expression et ne sont répréhensibles vis à vis de la loi que s’ils ont des actes sexuels offensants ou des comportements volontairement anormaux susceptibles de causer par la vue ou l’ouie, harcellement, alarme ou détresse.

En conséquence, l’officier devra considérer chaque situation et adopter une approche adaptée du naturisme afin de maintenir la confiance dans la police et éviter un excès de pouvoir.

Lorsque le “Seaxual Offences Act 2003“ fut débattu au Parlement, il fut pris soin d’écrire la loi de telle façon à ne pas impacter les droits et les activités des naturistes.

En conséquence, la loi impose que la nudité en public soit associée à un  comportement sexuel offensant pour relever de la section 66 de la loi.

Cela comprend, l’exhibition délibérée des parties génitales envers une autre personne avec l’intention qu’elle le voit et cause alarme et détresse. (exhib ou posture indécente).

La loi sur l’outrage à la décence publique s’applique quand le comportement d’une personne est si lubrique, obscène ou dégoutant, qu’il puisse choquer une personne normale. La simple nudité en public ne relève pas de ce niveau.

Un naturiste dont l’intention est de pratiquer une activité légale nu n’est pas coupable d’exhibition sexuelle.

Dans les autres cas la conduite doit être considérée comme un outrage public.

Aide à la décision

Questions à poser à quelqu’un rapportant une nudité en public.

  • La personne est-elle à un endroit où se trouvent d’autres personnes ?
  • Est-ce dans sa maison ou son jardin ?
  • Que faisait la personne ?
  • Faisait-elle quelque chose de sexuel ou était-elle simplement nue ?
  • La personne vous a t-elle vu ?
  • A-t-elle dit ou fait quelque chose contre vous ?
  • Semblait-elle malade ou sous l’emprise de la boisson ou de drogue ?

Ensuite suit un tableau que je ne reproduirait pas.

On y lit que

une nudité passive en un lieu privé ou public telle que, bain de soleil, marche, cyclisme, nage, jardinage, travaux domestiques, etc.. est légale et que l’agent doit expliquer au plaignant qu’il n’y a pas d’offense.

A noter que “harcellement, alarme et détresse“ dépend de la personnalité (convictions, religion, vécu, etc..) du plaignant.

Telle personne sera choquée, telle autre pas du tout.

Donc, si en théorie la nudité est légale partout, en réalité elle ne doit pas provoquer de trouble à autrui.

Ainsi, par exemple, sur une plage, venir s’installer nu à coté d’une burkini serait répréhensible, de même jardiner nu chez soi en vue d’un voisin qui s’est déjà déclaré choqué, passer nu devant une école, entrer nu dans une église, etc..

A quand une telle circulaire en France ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *